Nous utilisons des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En utilisant ce site, vous acceptez leur utilisation. Vers la déclaration de protection des données

Impôts: la future solution standard rompt avec les normes traditionnelles

Abraxas développe une solution fiscale standard entièrement nouvelle. Qu’est-ce que cela signifie? Comment s’inscrit-elle dans la stratégie de la CSI? Quelles opportunités cela offre-t-il? Une chronique de Martin Kunz, membre de la direction d’Abraxas.

De Martin Kunz · 8 juillet 2022

«En ce monde rien n'est certain, à part la mort et les impôts», dit le dicton populaire. Aujourd’hui, nous devrions compléter cette citation par «et la nécessité d’une nouvelle solution fiscale».

En effet, les limites des systèmes fiscaux monolithiques «classiques» apparaissent de plus en plus clairement. Certes, ils continuent de fonctionner et nous devons en prendre soin. Ils permettent également une certaine automatisation et une communication entre les systèmes. Mais à moyen terme, ils devront être remplacés par des solutions entièrement nouvelles.

Les services fiscaux en sont conscients, car ils doivent être efficaces, respecter les contribuables et leurs besoins, proposer des outils de travail attrayants et se mettre de plus en plus en réseau avec d’autres communes et le canton.

La philosophie d’Abraxas TAXA: non pas 'tout ou rien' mais 'exactement comme vous le souhaitez'. Martin Kunz

Une solution fiscale nouvelle et inédite pour la Suisse
Pour Abraxas, les solutions fiscales sont un sujet important depuis des décennies et nous avons acquis une grande expérience dans ce domaine, qui est également très complexe sur le plan technique. C’est précisément pour cette raison que nous investissons depuis 2019 dans la future solution fiscale de la Suisse. Nous avons l’ambition de proposer bientôt, sous le nom d’Abraxas TAXA, une solution fiscale standard nouvelle et inédite pour tous les cantons et communes.

Elle repose sur des philosophies et des principes clairs et uniformes: elle est modulaire, flexible, ouverte, efficace et cloud native (elle peut donc être proposée en tant que Software as a Service - SaaS). Elle englobe l’ensemble du processus fiscal et implique également les habitant(e)s et les entreprises.

Contrairement aux solutions traditionnelles, Abraxas TAXA mise sur une structure résolument modulaire avec des interfaces ouvertes. Cela signifie que les administrations fiscales définissent elles-mêmes si elles souhaitent utiliser tous les modules comme solution globale ou des modules individuels pour des tâches spécifiques. Cette nouvelle liberté de conception est unique dans ce domaine et présente de nombreux avantages. Abraxas TAXA peut être en grande partie configuré en fonction d’exigences techniques et légales individuelles. La solution est extensible à tout moment et interagit facilement avec des applications tierces. Le «tout ou rien» devient «exactement comme vous le souhaitez».

J’ai été très heureux de constater que notre philosophie progressive était en accord avec la stratégie de la Conférence suisse des impôts (CSI), garantissant ainsi la sécurité des investissements pour tous.

Pour rester dans ce thème: les solutions d’avenir doivent également satisfaire les utilisateurs et utilisatrices et faciliter leur quotidien. C’est pourquoi leur contribution est régulièrement prise en compte dans le développement de TAXA.

Fiscalité et intelligence artificielle?
La solution doit avant tout satisfaire le service, ses collaborateurs et collaboratrices et les contribuables. Mais il est également important que la solution soit «technologiquement ouverte» aux nouveaux développements. Par exemple, il est actuellement beaucoup beaucoup question d’intelligence artificielle (IA) dans le domaine de l’automatisation des processus, y compris dans les services fiscaux.

En tant qu’informaticien de gestion titulaire d’un master dans un domaine de l’IA, ce sujet m’intéresse évidemment beaucoup à titre personnel. Les développements futurs, par exemple la discussion et la recherche autour de l’IA explicable, contribueront certainement à ce que de tels algorithmes puissent nous aider à l’avenir dans notre travail quotidien. TAXA est d’ores et déjà construit de manière à pouvoir intégrer de nouvelles approches de ce type à l’avenir.

Avant cela, et cela me tient particulièrement à cœur, il faut réussir la migration des données. Grâce à une approche «Migration First» avancée, nous nous assurons, parallèlement au développement de chaque fonction, que toutes les données nécessaires puissent être migrées au mieux des systèmes existants vers TAXA.

Notre future solution standard pourra déjà montrer ce dont elle est capable dans quelques mois: les deux premières communes pilotes commenceront à utiliser Abraxas TAXA dès 2023.

Martin Kunz

A propos Martin Kunz

Martin Kunz est membre de la direction d’Abraxas depuis 2019 et dirige le service Fiscalité. Cet informaticien de gestion, diplômé en Allemagne et en Angleterre, est marié et père de deux enfants.

;