Für die Bereitstellung des bestmöglichen Service verwenden wir Cookies. Mit der Nutzung der Website erklären Sie sich mit dem Einsatz einverstanden. Zur Datenschutzerklärung

«La suite pour communes représente notre service complet»

Gregor Patorski

Peter Baumberger est responsable chez Abraxas des domaines des communes ainsi que de la cyberadministration et des applications métier. Son ambition d’offrir aux villes et aux communes un service complet comporte différentes dimensions. La préoccupation principale est toujours la suivante: un engagement total pour chaque client.

Article image
Raison 1: Un service complet pour les administrations et la population

D’une manière générale: Qu'entend-on par service complet chez Abraxas?
Peter Baumberger: En substance, je comprends le service complet comme quelque chose de global. Chez nous, chaque client a un interlocuteur qui est là pour lui et qui résout ses problèmes dans leur ensemble. Cela signifie également que nous connaissons les processus de nos clients et que nous sommes en mesure de les traiter au moyen de solutions complètes, et ce des communes jusqu'à la Confédération, en passant par les cantons, à destination de la population et des entreprises. Cela comprend la sécurité, l'infrastructure informatique, l'externalisation, les différentes solutions spécialisées, nos services de conseil, sans oublier l'impression et l'emballage. Dans l’univers global d’Abraxas, chaque administration peut bénéficier d’une solution pour tous ses besoins informatiques. Ma devise: nous nous en occupons. Nous accompagnons les villes et les communes sur le chemin du passage au numérique. Il s’agit là d’un pilier de notre stratégie.

Article image
Peter Baumberger est CEO adjoint et responsable chez Abraxas des domaines des communes ainsi que de la cyberadministration et des solutions spécialisées. Depuis la fusion en 2018, il fait partie de #TeamAbraxas. Auparavant, il a été président du conseil d’administration du VRSG pendant huit ans. Il connaît l'administration de fond en comble: après son apprentissage d’employé de commerce dans la commune de St. Margrethen, il a été maire de Rieden et plus tard de Goldach.

Accompagner, cela signifie également conseiller. À quoi ressemble notre service complet ici?
Nous avons des gens d’un niveau incroyable avec un grand savoir-faire dans les différents domaines de compétences. Nous voulons rendre ce savoir-faire plus accessible à nos clients, nous voulons leur faciliter le travail. Pour ce faire, il faut remettre en question, automatiser et numériser les processus. Les applications métier sont vraiment complètes en ce qui concerne les fonctions. Nous pouvons ainsi montrer à nos clients des possibilités qu'ils ne connaissaient peut-être pas auparavant, ou du moins pas dans cette mesure. Nous avons détecté ce besoin et offrons maintenant des services de conseil en matière de solutions et de processus pour nos différents ensembles de services de la suite pour communes.

Vous avez mentionné la stratégie précédemment. Quelle est l'importance des clients communaux dans la stratégie globale?
La suite pour communes est une pierre angulaire de notre stratégie – en plus de l'infrastructure informatique, du domaine fiscal et des grandes solutions spécialisées CARI, EPSI et JURIS. Je dirais presque que la suite pour communes constitue la base: où la cyberadministration prend-elle son départ avec les citoyennes et les citoyens? Ce n’est pas au niveau de la Confédération, pas beaucoup non plus au niveau des cantons; c’est au niveau des communes que ça se passe. Rien que pour cela, les communes sont très importantes pour nous. Nous sommes convaincus que c'est la meilleure façon d'assurer l'interaction entre la commune, le canton, la Confédération, avec en plus la population et les entreprises. Nous avons donc certaines ambitions ici. Nous voulons poursuivre notre croissance et devenir, avec notre suite pour communes, le premier fournisseur de Suisse alémanique. Je suis convaincu qu’une suite pour communes aussi complète n’a pas de concurrent: à commencer par le registre foncier, en passant par le contrôle des habitants, par les finances, par les impôts, par le domaine des poursuites, par le secteur du bâtiment et par les affaires sociales, pour finalement arriver jusqu'à l'administration scolaire. Notre grand avantage réside dans le fait que tout est intégré. La suite pour communes est notre service complet que nous pouvons offrir aux villes et aux communes.

«Service complet signifie pleine capacité.» Peter Baumberger, CEO adjoint
Après tout, c'est un plaisir de soutenir les clients et de faire avancer les choses ensemble.
Peter Baumberger

Cette stratégie de croissance ne suscite-t-elle pas également des craintes chez certains clients? Dans le sens de: ils deviennent de plus en plus gros, nous allons devenir moins importants pour eux?
Chabis! C'est plutôt l'inverse. En grandissant, nous pouvons réaliser des économies d'échelle et proposer de nouvelles technologies, comme un chatbot, qui serait financièrement inaccessible pour une seule commune. Lorsque vous travaillez en réseau, les innovations deviennent financièrement viables. Chaque client est donc important. Bien entendu, nous devons faire preuve pour chaque client d’une disponibilité parfaite de nos services, de flexibilité et d’une orientation client.

Nous avons encore du retard à rattraper à ce niveau. Il s'agit là aussi d'un service complet: un engagement total pour chaque client. Vous voulez aller plus loin et créer une valeur ajoutée. J'attends cela de moi-même et de tous les collaborateurs d'Abraxas. Après tout, c'est aussi un plaisir quand on peut apporter son soutien et quand on voit que les choses avancent.

Article image
Peter Baumberger: «Tout comme pour la banque en ligne, je pourrai tout faire depuis chez moi en tant que citoyen dans le cadre de l’administration en ligne.»

La crise du coronavirus a également déclenché pas mal de choses. Comment les communes ont-elles fait face à cette situation particulière?
Le coronavirus nous a forcé à prendre en compte les possibilités numériques: De quoi ai-je besoin pour un poste de travail mobile? Comment installer mon bureau à domicile? Comment ajouter une personne à une vidéoconférence? Nous avons pu fournir à nos clients une bonne assistance pour ce genre de questions. Nous avons également mis en place une hotline spéciale télétravail et nous avons ainsi pu apporter notre aide lorsque des problèmes survenaient lors de l’installation, que ce soit avec les terminaux ou avec le réseau. Ce service a été très bien accueilli par les communes. Nous faisions ici office d’accompagnateur au plus pur sens du terme: Nous avons pu adapter immédiatement nos propres expériences aux communautés. Nous avons ces possibilités également parce que nous avons une certaine taille.

Comment le travail sur la commune va-t-il évoluer à long terme?
Le monde du travail après le coronavirus ne sera plus le même. La poussée du passage au numérique entraînera dans l'administration publique des changements semblables à ceux qu'ont connus les banques il y a une dizaine d'années. Le public sera de moins en moins nombreux. Comme pour la banque en ligne, je pourrai tout faire depuis chez moi en tant que citoyen dans le cadre de l’administration en ligne. Nous connaissons déjà quelques services de ce type, tels que la prolongation du délai pour les impôts, la déclaration d'un déménagement via eDéménagement ou dernièrement le paiement de factures via eBill. Il va y avoir une poussée à ce niveau. L'offre va s'accroître et devenir plus complète. Les communes offriront de plus en plus de services sous forme numérique, pour lesquels je n'aurai plus à me déplacer ni à respecter les heures d'ouverture. Le travail dans l'administration va également changer. Le télétravail est également possible dans le secteur public. Le rôle des technologies de l'information va devenir plus important. Nous pouvons apporter ici un soutien complet.

Après tout, il n'y a pas que les développements que nous subissons, mais également ceux dans lesquels nous sommes actifs et que nous aidons à façonner. Est-ce que Abraxas a en réserve des projets spécialement destinés aux communes?
Oui, c’est le cas. Nous sommes en train de renouveler toutes les applications et de les rendre compatibles avec le web et le cloud. Notre nouveau registre des personnes en est la base. Il suffit désormais de saisir une adresse une seule fois pour qu'elle soit disponible pour toutes les solutions. Cela permet d'éviter les doublons. Avec le registre des personnes, nous créons les conditions pour rendre nos solutions et d'autres solutions encore plus cohérentes les unes par rapport aux autres. Notre solution concernant les habitants est également en cours de renouvellement. Avec Innosolv, nous avons ici un nouveau partenaire. Nous avons déjà mis en place un premier client test et nous serons en mesure de mettre en œuvre les solutions chez tous les clients d'ici fin 2023. Dans le domaine de la sécurité, nous élargissons également notre offre destinée aux villes et aux communes: après tout, les cyberattaques ne reculent pas non plus devant le secteur public.

Une recommandation personnelle aux communes pour l'avenir?
J'ai été maire de Rieden, un village de 500 habitants, et aussi de Goldach qui compte plus de 10'000 habitants. Les procédures administratives de base sont les mêmes dans une petite commune que dans une grande ville. Tout le monde bénéficie d'une stratégie de réseau: une norme pour tous, des modules pour des exigences supplémentaires. Cette unité doit être maintenue. Et ce avec nous – avec Abraxas. Nous sommes ici le garant et l’intermédiaire. Nous pouvons et voulons assumer ce rôle.