Für die Bereitstellung des bestmöglichen Service verwenden wir Cookies. Mit der Nutzung der Website erklären Sie sich mit dem Einsatz einverstanden. Zur Datenschutzerklärung

Le Cloud-Former René Seiler

René Seiler fait progresser les services Cloud d'Abraxas en tant que gestionnaire de programme

René Seiler
René Seiler

Que peuvent s’imaginer les clients à propos du travail d'un gestionnaire de programme?
R. Seiler: En tant que gestionnaire de programme, j'ai examiné les projets internes pour voir s'ils étaient pertinents pour notre objectif. L'objectif est de pouvoir proposer au client des services informatiques de manière automatisée. S'il désire un Windows Server géré, il doit pouvoir l'obtenir en appuyant sur un bouton – en quelques minutes. Sur la carte des services ciblée, il existe de nombreux modules fonctionnels. Beaucoup de choses ont déjà été faites. Il faut identifier certaines zones blanches et initier leur développement dans le cadre de projets en cours; et il reste encore beaucoup de choses à relier entre elles – c'est-à-dire à orchestrer et à automatiser. C'est mon travail.

Le Cloud - simple buzzword ou développement durable?
Les Clouds privés, comme par ex. ceux de notre centre de calcul existent depuis un certain temps déjà. De plus en plus de clients sautent dans le wagon du Cloud public, par ex. avec M365. Le phénomène a donc fait l'objet d'un battage médiatique pendant des années, mais il est en train de prendre une ampleur folle, grâce au soutien des trois grands fournisseurs de Cloud que sont Microsoft, Google et Amazon. Notre rôle est celui d'un affineur. Nous orchestrons une offre simple et adaptée à nos clients à partir de nombreuses possibilités complexes. Par exemple, nous leur ouvrons la voie vers le Cloud Microsoft en ayant examiné les services qui y sont proposés et en étant en mesure de formuler des recommandations par rapport à ce qui est nécessaire et ce qu’il ne l’est pas – au cas par cas.

En quoi ce dont nous disposons actuellement se différencie-t-il de ce qui est à venir?
Cela fait des années qu’il y a chez Abraxas un Cloud qui fonctionne bien – il n’est juste pas encore entièrement automatisé. C'est ce à quoi nous travaillons. Ce sera la grande valeur ajoutée: automatisation et simplification. Nous pouvons fournir des services informatiques à nos clients plus rapidement, ce qui nous rend aussi plus rentables et plus économiques.